110715

Le Comte de Rochefort

Définitivement, le blond est un être difficile à dessiner pour moi !  Après avoir mis à mort une gomme et une réserve de mines, j'en suis en fin venue à bout, mais il n'est pas parfait...  Voilà donc, l'excellent Marc Warren, dans le rôle de l'infâme Rochefort dans la série de la BBC The musketeers...  
Posté par bravigou à 12:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

040715

Jean Armand du Plessis de Richelieu

Debout devant la cheminée était un homme de moyenne taille, à la mine haute et fière, aux yeux perçants, au front large, à la figure amaigrie qu’allongeait encore une royale surmontée d’une paire de moustaches. […] Cet homme, moins l’épée, avait toute la mine d’un homme de guerre, et ses bottes de buffle encore légèrement couvertes de poussière indiquaient qu’il avait monté à cheval dans la journée. Cet homme, c’était Armand-Jean Duplessis, cardinal de Richelieu. (Alexandre Dumas, Les trois mousquetaires)     ... [Lire la suite]
260615

Athos, saison 2 !

Athos avait vieilli à peine. Ses beaux yeux, dégagés de ce cercle de bistre que dessinent les veilles et l’orgie, semblaient plus grands et d’un fluide plus pur que jamais ; son visage, un peu allongé, avait gagné en majesté ce qu’il avait perdu d’agitation fébrile ; sa main, toujours admirablement belle et nerveuse, malgré la souplesse des chairs, resplendissait sous une manchette de dentelles, comme certaines mains de Titien et de Van Dick ; il était plus svelte qu’autrefois ; ses épaules, bien effacées et larges, annonçaient une... [Lire la suite]
Posté par bravigou à 21:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
130615

Chevalier René d'Herblay

C’était un jeune homme de vingt-deux à vingt-trois ans à peine, à la figure naïve et doucereuse, à l’œil noir et doux et aux joues roses et veloutées comme une pêche en automne ; sa moustache fine dessinait sur sa lèvre supérieure une ligne d’une rectitude parfaite ; ses mains semblaient craindre de s’abaisser, de peur que leurs veines ne se gonflassent, et de temps en temps il se pinçait le bout des oreilles pour les maintenir d’un incarnat tendre et transparent. D’habitude il parlait peu et lentement, saluait beaucoup, riait sans... [Lire la suite]
070615

Olivier de la Fère

Athos à lui seul buvait comme quatre, et cela sans qu'il y parût autrement que par un froncement de sourcil plus indiqué et par une tristesse plus profonde. [...] On ne pouvait dire que ce fût le vin qui lui donnât cette tristesse, car au contraire il ne buvait que pour combattre cette tristesse, que ce remède, comme nous l'avons dit, rendait plus sombre encore. [...] Ce n'était pas non plus, comme chez nos voisins les Anglais, une influence atmosphérique qui assombrissait son visage, car cette tristesse devenait... [Lire la suite]
Posté par bravigou à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

120606

Ma dernière aquarelle

Posté par bravigou à 17:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
120606

C'est bien de la vraie peinture !!!!

Ce ne sont pas des serviettes collées, mais bien de la peinture sur galet,sur bois, sur...pot à lait ! Un presse papier Un meuble pour la télé (en pin brut à l'origine) Un détail du meuble Une ancienne ruche qui sert de meuble pour le magnétoscope : Détail de la ruche : Et un pot à lait un peu raté et cabossé mais qui parle breton !!! Et un arrosoir :
Posté par bravigou à 13:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
120606

La première plante...

...que mon mari m'ait offerte, il y a déjà 6 ans, je l'avais immortalisée ainsi :
Posté par bravigou à 09:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
120606

Peinture

Art de protéger les surfaces plates des intempéries et de les exposer à la critique ! (Ambrose Bierce)
Posté par bravigou à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]