Athos avait vieilli à peine. Ses beaux yeux, dégagés de ce cercle de bistre que dessinent les veilles et l’orgie, semblaient plus grands et d’un fluide plus pur que jamais ; son visage, un peu allongé, avait gagné en majesté ce qu’il avait perdu d’agitation fébrile ; sa main, toujours admirablement belle et nerveuse, malgré la souplesse des chairs, resplendissait sous une manchette de dentelles, comme certaines mains de Titien et de Van Dick ; il était plus svelte qu’autrefois ; ses épaules, bien effacées et larges, annonçaient une vigueur peu commune ; ses longs cheveux noirs, parsemés à peine de quelques cheveux gris, tombaient élégants sur ses épaules, et ondulés comme par un pli naturel ;

 

Alexandre Dumas, Vingt ans après, t1

 

DSC_0001

_20150625_220015

_20150624_151030

_20150624_152343

_20150624_170808

_20150624_182445

 

_20150624_214510

_20150625_064442

_20150625_182243

_20150625_215853

 Et voilà à nouveau Mr Burke dans le rôle d'Athos, cette fois dans la saison 2.

 

Athos 2